Rappelez moi plus tard

Patrick Basset – Président du Syndicat National des Ostéopathes du Sport et Ostéopathe de TONY PARKER

Patrick Basset

 

Interview Exclusif de Patrick Basset, Président du Syndicat National des Ostéopathes du Sport et Ostéopathe du basketteur Tony Parker

Bonjour Mr. Basset,

Merci de nous accorder cette heure d’interview pour répondre aux questions de l’équipe de l’école Oscar.

Commençons par votre cursus universitaire :

 Quel a été votre cursus pour devenir Ostéopathe ? Et plus particulièrement pour devenir un ostéopathe sportif ?

J’ai découvert l’Ostéopathie pendant mes études de Médecine au début des années 70. A l’époque, l’enseignement de l’Ostéopathie en France était réservé aux MK, et se faisait dans quelques écoles dont le nombre n’avait rien à voir avec celles enseignants aujourd’hui ! Mon doyen le Professeur CORNILLOT qui entretenait d’excellentes relations avec Monsieur Régis GODEFROY Ostéopathe aujourd’hui disparu, m’a permis de rencontrer ce dernier et de tisser de véritables liens d’amitié. Pour intégrer son école, l’IWGS, j’ai donc passé mon Diplôme d’Etat de Masseur Kinésithérapeute, sésame obligatoire, puis intégré l’IWGS pour 6 années d’études. Au cours de ces 6 années, je passais régulièrement du temps avec Monsieur GODEFROY dans son cabinet, et à la fin de la 4ème année, avec tous les risques légaux que cela comportait à l’époque, je posais ma plaque « Ostéopathie » puis « Ostéopathe D.O » à la fin de la 6ème année !

Ancien sportif, je me suis toujours senti proche de ce milieu tout en ne voulant pas en faire une spécialité mais plutôt une spécificité. Pour moi, comme j’ai déjà pu le préciser lors de précédents articles, la spécialisation est un refuge qui ampute notre savoir faire et notre faire savoir, et nous prive de l’approche cosmopolite que requiert notre merveilleuse profession.

Continuons sur votre activité professionnelle d’ostéopathe :

Comment organisez-vous votre temps entre votre cabinet de consultation et Tony Parker ?

Tout d’abord Monsieur Tony Parker n’est pas le seul sportif de haut niveau dont je m’occupe ! Depuis plus de 30 ans que j’exerce, j’ai orienté mon travail sur les sportifs avec une vision préventive une fois les problèmes de départ résolus. Pour en revenir à Tony Parker, nous avons ensemble une stratégie adaptée à la durée de la saison NBA, à savoir un protocole avant le début de la reprise des entraînements, un en milieu de saison et un en fin de saison. Je travaille en relation étroite sur place aux USA avec un autre ostéopathe basé à Los Angeles, Monsieur Fabrice GAUTIER, qui assure le suivi selon les besoins et les protocoles définis.

Vous est-il déjà arrivé de suivre Mr Parker lors de certaines compétitions internationales ?  

Toujours en amont lors des rassemblements de l’Equipe de France, le suivi Fédéral étant fait par Fabrice GAUTIER.

Travaillez-vous à temps plein pour Tony Parker ?

Jamais car si les protocoles sont respectés, il a plus besoin d’un cuisinier et d’un garde du corps à temps plein que d’un ostéopathe !!!!!

Au quotidien, comment est-ce que ça se passe de travailler avec une star internationale ?

Déjà celui qui se considère vis-à-vis de vous comme une star internationale ne risque pas de voir votre collaboration s’éterniser !!! Il ne faut pas penser que ces sportifs de haut niveau sont entourés au quotidien de paillettes comme vous le montrent certains magazines !! Les relations humaines sont franches et seul le respect mutuel est un gage de fidélité dans ce que vous vous apportez l’un à l’autre. Lorsque vous gagnez votre 4ème titre NBA et que vous vous retrouvez pour fêter cela en offrant votre maillot dédicacé « Merci pour tout » je pense que vous avez compris que vis-à-vis de vous il n’est pas une star internationale !!!

 Comment avez-vous fait pour intégrer ce poste ?

Tout est une question de compétences. Il ne faut pas chercher à intégrer mais plutôt à se faire connaître par son travail.

 Pouvez-vous nous décrire quels types de manipulations vous effectuez auprès des sportifs ?

L’arsenal thérapeutique ostéopathique est si varié que je ne fais aucun distingo sur telle ou telle technique. J’utilise donc toutes les techniques disponibles afin de résoudre au mieux les problématiques, avec certaines variantes personnalisées au fil de mon expérience et selon les données actualisées de la recherche.

 Est-il difficile d’intégrer le milieu sportif dans le domaine de l’ostéopathie ?

Comme je l’ai dit plus haut, c’est plutôt une question d’opportunités et de compétences. La prise en charge de votre 1er sportif de haut niveau et les résultats que vous lui procurerez feront de vous celui dont on parlera et à qui on fera confiance si possible dans la durée. C’est un peu comme le 1er médecin qui viendra vous consulter avec ses convictions ou ses à priori. Restez vous-même et ne vous prenez pas pour lui !!!

Nous aimerions profiter de vos conseils avisés sur le métier d’ostéopathe :

Quelle activité de formation complémentaire conseillerez-vous à nos étudiants ?

Devant la multiplicité des formations dites Post Graduate, il est capital de vous informer avant de faire votre choix. Les critères d’inscription sont parfois désarmants et vous risquez fort de vous retrouver perdus au milieu de professionnels dont les parcours sont parfois très divers si toutefois ils sont professionnels de l’ostéopathie. En ce qui concerne le sport en ostéopathie, nous avons mis en place avec certains de mes confrères, et grâce à notre crédibilité auprès des Universités, des Diplômes Universitaires en Ostéopathie du Sport. Ces D.U.O.S strictement ouverts aux Ostéopathes exclusifs, validés par les Universités, sont un véritable gage de sérieux, de compétences, et donc de reconnaissance. Les titulaires de ces D.U.O.S peuvent ensuite intégrer le Syndicat National des Ostéopathes du Sport (S.N.O.S) que nous avons créé avec quelques professionnels de renom et dont je suis actuellement le Président, afin de faire avancer les critères de compétences des ostéopathes dans le sport et pouvoir ainsi les intégrer dans les différentes Fédérations. Le S.N.O.S a parfaitement tenu son rôle récemment auprès du Ministère de la Santé puisqu’il a activement participé à l’élaboration des futurs décrets relatifs à l’enseignement via la présence dans les Commissions de son Past Président Monsieur François THIMJO.

Quels sont vos meilleurs conseils à nos étudiants Oscar ?

A la lecture de mes différentes réponses, je pense que les étudiants sont maintenant bien informés !

Et si l’on parlait un peu de vous Mr. Basset :

 M. Basset, Comment avez-vous réussi à être l’ostéopathe de Tony Parker ? 

En 2002, je soignais déjà la Maman de Tony PARKER et lors d’une consultation elle me fit part des problèmes de son fils. Il devait se faire opérer d’une pubalgie qui échappait à tout traitement déjà mis en place. Je lui proposais de le voir en consultation afin d’examiner la cohérence du diagnostic posé en fonction de la clinique et des examens complémentaires, et d’éventuellement lui proposer une alternative à l’intervention chirurgicale. Le discours et la solution proposée ont convaincu tant l’athlète que la maman, et ils ont devant moi annulé le rendez-vous prévu le lendemain avec le chirurgien ! La prise en charge alors ostéopathique a duré plusieurs semaines. La disparition progressive du tableau clinique et la confirmation par les examens radiographiques ont permis à Tony de reprendre une activité sportive normale au bout de 4 mois, gagnant son 1er titre NBA l’année suivante. Pour en avoir très souvent parlé avec lui depuis, la question de savoir qu’en aurait-il été de sa carrière s’il avait été opéré reste sans réponse !!!

Quelle est votre relation avec Tony Parker ?

La plus simple du monde à partir du moment ou la relation de confiance s’est établie. On se voit plusieurs fois par an, en France et à San Antonio, on se téléphone souvent et chaque match surtout en phases finales est ponctué de messages d’encouragements et de remerciements. La gestion du suivi est assurée chaque semaine par téléphone ou mail avec Fabrice GAUTIER, et si le besoin se fait sentir je ne suis pas avare de voyages ! Avec Tony c’est « à la vie à la mort »

Avez-vous besoin de parler plusieurs langues au sein de votre métier ?

Etant bilingue Anglais/Français et parlant un Espagnol usuel je ne peux que vous inciter à l’apprentissage de la diversité linguistique !!!

Merci pour votre temps et nous serions ravis de vous recevoir à Strasbourg dans notre école !

L’école Oscar,

Partenariat d’excellence: Alsace Création

Oscar se compose de professionnels de l’enseignement et... Lire la suite


Partenariat Pédagogique Oscar – Ostéobio

L’école Oscar et l’école Ostéobio ont exprimé leur intention... Lire la suite

Vous avez des questions ? Demandez un contact rapide
Ou besoin de plus d'information ? De quoi avez vous besoin,